Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 16:51

Cette année, le Père Noël est en avance ...
 

... car l'élection présidentielle approche.
 

La mauvaise nouvelle ? C'est VOUS qui allez régler l'addition.
Oui, ce sont VOS impôts qui vont servir à offrir des cadeaux clientélistes par milliers.
 

Si vous êtes comme moi, vous vous interrogez.
 

Où sont donc passés les 100 milliards d'euros d'économies nécessaires pour redresser le pays ?
 

Oubliés... alors même que le gouvernement français actuel est le premier à donner des leçons budgétaires aux autres pays de l'Union Européenne. Un comble !
 

Pire encore : le Président-Candidat HOLLANDE a déjà fait plus de 10 milliards d'euros de promesses non financées. Des promesses qu'il faudra payer, tôt ou tard.
 

Vous et moi devons réagir maintenant.
 

C'est pourquoi vous trouverez ci-après deux photos qui vous permettront de confectionner une carte postale afin de donner un « coup d'arrêt dans les dépenses publiques ».
 

Pour cela je vous demande de l'imprimer et de l'envoyer aujourd'hui même à notre député de la 5ème circonscription du Val d'Oise (Argenteuil - Bezons) j'ai nommé : M. Philippe Doucet.
 

Cartes à imprimer
Cartes à imprimer

Cartes à imprimer

Ainsi, vous, moi, des centaines de milliers de Français pourront repousser les manœuvres clientélistes du gouvernement.
 

Chaque carte retournée compte. Seule une mobilisation massive aura raison de cette spoliation annoncée. Car le Père Noël Hollande, faussement généreux, vient présenter son budget 2017 devant les députés.
 

Et vous vous en doutez, les petits souliers des copains pourraient être bien plus garnis si nous ne nous mobilisons pas. Ainsi :
 

  • 14 000 postes de fonctionnaires vont être créés alors même que nous sommes déjà le pays d'Europe qui en compte le plus : 5,64 millions d'agents.
  • Et c'est sans compter la hausse du point d'indice. Quoi qu'en disent les médias, la rémunération des fonctionnaires augmente ... En moins d'un an, cela va vous coûter 2,4 milliards d'euros.
  • La prime annuelle des enseignants va augmenter de 800 euros par enseignant. Tous est bon pour récupérer un électorat qui déserte le PS : 23% d'intentions de vote en moins de 4 ans.
  • Et plutôt que d'inverser la courbe du chômage, le Président préfère acheter la paix sociale dans les banlieues avec le RSA jeune (418 à 600 millions d'euros), lequel sera payé par le Département avec vos impôts fonciers.
     

Et vous n'avez là qu'un petit échantillon. Je pourrais continuer sur des pages entières.
 

Au total, on parle d'une hausse de 6,8 milliards d'euros des dépenses
pour le seul budget 2017.

 

Mais vous n'avez pas encore vu le pire. Jugez vous même :

1) Ce budget 2017 est une vraie bombe à retardement.

En effet, les dépenses les plus lourdes ne seront décaissées qu'en 2018. C'est donc le futur Président qui en héritera.

Mais ne vous y trompez pas : une dépense votée est une dépense que vous allez payer !

Cela signifie évidemment de nouveaux impôts en 2018 si le budget 2017 passe en l'état. C'est donc bien avant qu'elle soit votée que nous devons lutter contre la dépense publique et les gaspillages.

Mais il y a encore plus grave !

2) L'endettement de la France vient de crever un nouveau plafond.

4,5% du PIB en plus en un an (97,5% contre 93% en 2015).

Ce ne sont pas moins de 2137 milliards d'euros qui pèsent sur votre tête et celles de vos enfants.

3) Ceux qui ne payent pas d'impôts sont de plus en plus nombreux.

48,5% des foyers fiscaux français payent l'impôt sur le revenu en 2016, contre 52% en 2012. Et les baisses d'impôts des uns sont toujours financées par les autres, c'est à dire vous et moi
 

Ce Budget 2017, présenté par le gouvernement, est IRRESPONSABLE et DANGEREUX.

Il n'y a plus qu'une seule conclusion possible : nous devons nous mobiliser pour contrecarrer ce véritable détournement de fonds au profit des électeurs potentiels des socialistes.

Même si le président socialiste de la Cour des comptes, Didier Migaud, parle de « dérapage budgétaire ». Le journal Le Parisien cite ses propos :

« Les annonces successives de nouvelles dépenses publiques qui ne sont ni financées ni gagées par des économies pérennes, font peser un risque sur les finances publiques en 2016, mais encore plus sur les années suivantes. »

Sans réaction de notre part, vous et moi allons supporter de nouvelles augmentations d'impôts et des taxes supplémentaires pour les cinq années à venir. alors, c'est aujourd'hui que vous et moi devons nous mobiliser.

Il faut forcer notre député, Philippe DOUCET,
à voter CONTRE le budget national 2017.

Après tout, il doit être le garant du bon usage des deniers publics, en notre nom Argenteuillais et Bezonnais ! ... Mais aussi, n'oublions pas qu'il joue sa réélection l'an prochain.

En lui envoyant nombreux cette carte d'alerte aujourd'hui, nous lui rappelons que son élection n'est pas acquise, qu'il est sous surveillance. C'est maintenant que nous devons lui faire peur.

 

Que devons-nous exiger ?

  1. La suppression immédiate de toutes les mesures clientélistes du budget 2017. Ce n'est pas aux contribuables de payer la campagne électorale de la gauche !
  2. La mise en place d'une chasse drastique des gaspillages, réclamée à cor et à cri par les associations de contribuables locales (comme Légitimes Dépenses) ou nationales (comme Contribuables Associés) mais également par la Cour des comptes.
  3. L'instauration d'un véritable plan d'économies de 100 milliards d'euros pour rééquilibrer les finances publiques.
  4. La garantie solennelle de l'arrêt de l'augmentation de tous les impôts et de la création de nouvelles taxes. Les contribuables comme vous et moi n'en peuvent plus. Çà suffit ! Trop c'est trop.


Alors voici ce que nous devons faire :
 

Renvoyons massivement à notre député, dès aujourd'hui, la carte « coup d'arrêt dans les dépenses  ». Imaginez donc sa tête quand il verra son bureau inondé de nos courriers ! Il saura qu'il est sous surveillance, il saura qu'il aura des comptes à rendre aux électeurs que nous sommes.

C'est primordial pour notre avenir à tous, pour notre ville, nos collectivités locales.

Par expérience, un député est plus à l'écoute quand il est saisi par l'ampleur de la mobilisation des électeurs de sa circonscription.

Mais si vous ne retournez pas votre carte, il ne saura pas que vous vous êtes personnellement mobilisé aux côté de vos associations Légitimes Dépenses et Contribuables Associés pour lui demander de s'opposer au budget 2017.

Comme vous vous en doutez, plus nous submergerons nos députés de cartes de mobilisation, plus ceux-ci se sentiront obligés de réagir et de voter contre ce budget irresponsable.

Après tout, ce sont leurs électeurs qui se rebiffent
à quelques mois des scrutins !

Les élections législatives ont lieu l'an prochain. C'est le moment ou jamais de faire part de vos revendications, c'est le moment ou jamais de faire entendre votre voix.
J'ai besoin de vous savoir mobilisé à nos côtés.

Et croyez-moi : il est vital pour vos finances que le budget 2017 soit retoqué. Sans action immédiate de votre part, vous risquez de payer 10 milliards d'impôts supplémentaires dès 2018 et ce quelque soit le gouvernement en place !!!

Je compte sur votre réaction. Bien cordialement.

Votre président Pierre-Emmanuel FIRMIN

 

Cet article a été réalisé en s'inspirant fortement de la lettre envoyée par M. Eudes Baufreton, Délégué Général de l'association Contribuables Associés, à tous les membres de cette association et ses sympathisants.
Contribuables Associés, tout comme Légitimes Dépenses, ne reçoivent pas de subventions publiques pour effectuer leurs actions et s'interdisent d'en recevoir, aussi vos dons seront les bienvenus.

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans impots
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 00:07

Le gouvernement a promis aux régions l’instauration d’une nouvelle taxe sur les ménages propriétaires et les entreprises.

Le gouvernement avait pourtant promis aux Français qu’il n’y aurait aucun impôt supplémentaire jusqu’à la fin du quinquennat. “En bon gouvernement socialiste, c’est un impôt sur les propriétaires et sur les entreprises”, dénonce Hervé Mariton, député Les Républicains. Ce nouvel impôt fera partie de la taxe foncière payée par les propriétaires, les ménages et les entreprises, à partir de 2017. Il ira dans la caisse des régions et pourrait rapporter 600 millions d’euros par an. Son but ? “Financer le développement économique des entreprises”. Le fiscalisme avec comme prétexte le soutien à l’entrepreneuriat, on nous l’avait encore jamais fait, celle-là !

 

Qui serait ciblé par cette taxe ? Si les parlementaires la valident, cette nouvelle taxe concernera deux publics : les particuliers propriétaires d’un logement et les entreprises, selon Les Echos. Les premiers la paieraient dans le cadre de la taxe foncière tandis que les seconds l’acquitteraient par le biais de la cotisation foncière des entreprises (CFE). Au total, les régions pourraient ainsi récupérer jusqu’à 600 millions d’euros supplémentaires par an, même si certaines pourraient décider de ne pas faire évoluer ces prélèvements.

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans Impôts
commenter cet article
4 mai 2016 3 04 /05 /mai /2016 16:51
Contribuables associés

Contribuables associés

Chère Amie, cher Ami,

À grand renfort de plans de communication, encore payés par nos impôts, le gouvernement nous fait croire que le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est une bonne chose, qui nous simplifiera la vie.

Mais c'est faux !

La réalité, c'est que le prélèvement à la source voulu par ce gouvernement n'a qu'une seule utilité :

ponctionner votre argent avant tout le monde !

Un véritable scandale qu'il me faut vous expliquer.

Aujourd'hui, si vous rencontrez des difficultés, même passagères, vous pouvez encore essayer de trouver un arrangement avec votre centre des impôts pour pouvoir payer votre loyer, votre facture EDF, régler votre caddie… Il y a eu plus de 200 000 recours gracieux en 2015 de Français qui ne peuvent plus payer leurs impôts, soit une augmentation de 20% en un an !

Demain, ce sera impossible !

Demain, vous devrez vous contenter de ce que l'État voudra bien vous laisser !

Quand on sait que l'Europe a autorisé les pays à prendre dans votre épargne pour renflouer les banques en cas de besoin, je vous laisse imaginer la suite… Et cette suite, je n'en veux pas !

Et vous êtes-vous demandé comment déduire les abattements fiscaux dont vous allez pouvoir bénéficier au cours de l'année ?

En effet, notre exception Française fait que nous avons des foyers fiscaux qui désignent l'ensemble des personnes inscrites sur une même déclaration de revenus.

Chez nos voisins, pas d'abattements, pas de déductions fiscales car pas de foyer fiscal.

Chez nous, nos politiques nous ont créé des dizaines de niches fiscales… abattement par ci, défiscalisation par là…  qui sont en fait des niches électorales.

C'est là que l'on commence à comprendre toute la complexité… et le risque qu'encore une fois, nous nous fassions manipuler !

Heureusement, tout n'est pas perdu…

Car oui, j'ai une bonne nouvelle à vous annoncer : le gouvernement a commencé à plier !

Dès son annonce, Contribuables Associés s'est mobilisé contre le prélèvement à la source et beaucoup d'entre vous nous ont suivis.

Communiqués de presse,  réseaux sociaux, articles, pression sur les élus…  Notre pétition a déjà été signée par plus de 25 000 personnes en quelques jours !

Notre première mobilisation a payé !

Oui ! Car même si le gouvernement fait du forcing, les dés ne sont pas jetés !

Il a commencé à reculer. Il a entendu la voix de ceux qui disent non.

Non au prélèvement à la source, non à l'esclavage fiscal !

Michel Sapin a annoncé que sa mise en place allait être reportée !

Nous avons là une formidable occasion de mettre la pression pour faire plier Bercy définitivement.

Grâce à cette première salve, le gouvernement a reculé, alors profitons-en ! Il navigue à vue, montrons leur que nous sommes là ! Déterminés !

Aidez-moi à décupler nos actions. C'est maintenant ou jamais.

Nous devons porter le coup final.

Et là, j'ai besoin de vous, mon équipe doit pouvoir informer et mobiliser chaque Français et ce n'est pas une mince affaire.

Contribuables Associés doit pouvoir aller plus loin, et leur expliquer la réalité, j'ai besoin de votre soutien.

Même modeste, j'espère que vous pourrez nous faire un don, qui dans tous les cas nous permettra d'avancer vers cette victoire, la vôtre.

Soyez au rendez-vous, sinon le gouvernement ne trouvera pas d'opposition pour le contrer, et cela, je ne peux pas y croire.

Aidez-nous à mobiliser toutes les forces de notre pays, notre avenir en dépend.

 

 

Très sincèrement

 

 

 

 

 

Eudes Baufreton
Délégué général

Repost 0
Auteur : Eudes Baufreton Délégué général - dans Impôts
commenter cet article
15 octobre 2014 3 15 /10 /octobre /2014 16:44

TOUTES  LES  DEPENSES PASSEES
SONT  LES  IMPÔTS  DE  CE  JOUR

 

Il est temps de rétablir la VERITE
 

Durant ces 6 dernières années l’exécutif DOUCET n’a cessé d’accroître les dépenses non prioritaires.

 

Résultat : une dette colossale, la ville au bord de la faillite et encore une augmentation d’impôts déguisée par la suppression de l’abattement général à la base pour tous les contribuables !

 

Délibération votée par l’équipe DOUCET lors du Conseil Municipal
du 1er février 2013.

 

Ce sont toujours les mêmes qui dépensent.
 

Ce sont toujours les mêmes qui paient !

 

Cela suffit, dans les villes de plus de100.000 habitants, Argenteuil est la ville la plus imposée de France.

 

STOPPEZ LES DEPENSES INUTILES
Pour que cesse enfin ce MATRAQUAGE FISCAL

Extrait du compte rendu du Conseil Municipal du 1er février 2013

Extrait du compte rendu du Conseil Municipal du 1er février 2013

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans impots
commenter cet article
19 juillet 2014 6 19 /07 /juillet /2014 16:51

Depuis quelques semaines c’est le leitmotiv général : « la ville d’Argenteuil va être mise sous tutelle » !

 

Vrai ou faux ? Un proche avenir nous l’apprendra, la chambre régionale des comptes (CRC) doit rendre son rapport d’un jour à l’autre et le préfet a annoncé qu’il suivrait à la lettre ses recommandations.

 

Comme tout à chacun doit bien s’en douter, l’exécution du budget municipal est extrêmement contrainte : si l’ordonnateur des dépenses et des recettes est le maire, chaque action est contrôlée par le receveur municipal qui, comme son nom ne l’indique pas, ne dépend pas de la mairie, mais du Ministère du Budget et des Comptes publics, c’est-à-dire de l’État. De plus, chaque année, le Trésorier payeur général (les fonds municipaux sont obligatoirement déposés au Trésor), qui est tout à la fois le supérieur hiérarchique du receveur municipal et l’interlocuteur direct du Ministère auprès du Préfet et des collectivités locales, rend un rapport sur l’administration financière de la ville.

 

Dans quelles circonstances, dès lors, une ville peut-elle être placée sous tutelle préfectorale? L’article L1612-14 du code général des collectivités territoriales nous apprend d’abord qu’il s’agit d’une procédure liée à l’exécution du budget municipal: lors de l’examen des comptes administratifs (qui permettent de vérifier l’exécution du budget), il peut arriver que l’on constate des décalages entre le budget tel qu’il a été voté (le « budget primitif ») et le budget tel qu’il a été exécuté (le « compte administratif ») . Ceci n’est pas anormal, le budget n’étant jamais que prévisionnel, mais les fluctuations ne sont admises que dans une certaine mesure. Précisons avec le code :

 

« [dans les communes de plus de 20 000 habitants], lorsque l’arrêté des comptes des collectivités territoriales fait apparaître dans l’exécution du budget, après vérification de la sincérité des inscriptions de recettes et de dépenses, un déficit égal ou supérieur à 5% des recettes de la section de fonctionnement, la chambre régionale des comptes, saisie par le représentant de l’État, propose à la collectivité territoriale les mesures nécessaires au rétablissement de l’équilibre budgétaire, dans le délai d’un mois à compter de cette saisine.

Lorsque le budget d’une collectivité territoriale a fait l’objet des mesures de redressement prévues à l’alinéa précédent, le représentant de l’État dans le département transmet à la chambre régionale des comptes le budget primitif afférent à l’exercice suivant.

Si, lors de l’examen de ce budget primitif, la chambre régionale des comptes constate que la collectivité territoriale n’a pas pris de mesures suffisantes pour résorber ce déficit, elle propose les mesures nécessaires au représentant de l’État dans le département dans un délai d’un mois à partir de la transmission prévue à l’alinéa précédent. Le représentant de l’État règle le budget et le rend exécutoire après application éventuelle, en ce qui concerne les communes, des dispositions de l’article L. 2335-2. [...] »

Avant la mise sous tutelle, l'admonestation préfectorale vue par Flavie Solignac

Avant la mise sous tutelle, l'admonestation préfectorale vue par Flavie Solignac

Première étape donc, l’examen de l’exécution du budget d’une année N révèle un important déficit (supérieur ou égal à 5%) des recettes de la section de fonctionnement. Le représentant de l’Etat, c’est-à-dire le Préfet, qui assure le contrôle de légalité des actes municipaux, doit alors saisir la Chambre régionale des Comptes, dont la mission est de proposer au maire un plan pour revenir à l’équilibre budgétaire.

 

Que se passe-t-il ensuite? Le conseil municipal doit préparer le budget primitif de l’année N + 1, en tenant compte des recommandations de la Chambre régionale des Comptes. Vigilant, le Préfet transmet à cette dernière une copie de ce budget. Et là, de deux choses l’une, comme le précise le même article L1612-14 du Code : soit le conseil municipal a tenu compte des recommandations de la Chambre régionale des Comptes, et tout va bien, soit il n’en a pas tenu compte, ou pas assez, ou encore il a été en incapacité de les réaliser et alors s’enclenche le processus de Mise sous tutelle préfectorale : la Chambre régionale des Comptes préconise au Préfet  d’appliquer ses recommandations pour régler et rendre exécutoire le budget de la commune concernée.

 

C’est pourquoi on parle de mise sous tutelle, puisque l’exécution du budget n’est plus du ressort du maire, mais du Préfet.

 

Ceci étant posé, qu’en est-il à Argenteuil ?

 

On peut constater que le processus de mise sous tutelle préfectorale est un dispositif lourd, grave et relativement exceptionnel surtout dans le cas de grandes villes.

 

De notre mémoire d’argenteuillais, bien qu’il y ait des alertes dans le passé, la mise sous tutelle a toujours été évitée, et se sont les contribuables qui en ont fait les frais.

 

Cependant la situation qui a toujours été difficile dans notre ville est cette fois ci catastrophique. Jamais un tel niveau d’endettement n’avait été atteint, jamais une telle dérive n’avait été constatée.

 

Et face à ces dépenses, dont nous avons maintes fois contestées l'opportunité pour ne pas dire la légitimité dans ces pages, nous avons eu un accroissement sans précédent de la pression fiscale, par le jeu de l’augmentation des bases et des taux et tout dernièrement par la suppression de l’abattement à la base pour le plus grand nombre des contribuables argenteuillais.

 

Les folles dépenses passées de fonctionnement et d’investissement, reportées d’années en années, conduisent aujourd’hui, en 2014, la ville à un besoin de l’ordre de 28 millions d’euros pour faire face à ses engagements.

 

La probabilité de trouver cette somme semble à ce jour proche du zéro absolu. Le risque de mise sous tutelle est donc tout à fait avéré.    Hélas !

Merci à Flavie Solignac pour l’illustration, son blog de dessin est ici

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans impots
commenter cet article
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 18:58
MANIFESTATION NATIONALE LE SAMEDI 30 NOVEMBRE 2013

Le 30 novembre, une manifestation nationale pour dire
« non au matraquage fiscal »
 
RDV à 15h place du Châtelet

Tous les citoyens qui souhaitent proclamer leur ras-le-bol et réclamer de vrais changements sont appelés à manifester
 par l'ensemble des mouvements de protestation.

Cette grande manifestation aura lieu le même jour
 que celle des Bonnets rouges bretons.
 
Réveillez vous citoyen ! En avant la jeunesse ! Debout les actifs !
 Reprenez la parole. Reprenez le pouvoir
.

L'association Légitimes Dépenses participera à cette grande manifestation et appelle tous les contribuables argenteuillais et bezonnais à se rassembler et à venir manifester en masse.

 

Rendez-vous dans les gares d' Argenteuil Centre ville
 et du Val d'Argenteuil dès 13H30

MANIFESTATION NATIONALE LE SAMEDI 30 NOVEMBRE 2013
Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans impots Manifestation
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 23:27
Encore de l'argent public gaspillé ! Mais quand cela cessera t'il ?Encore de l'argent public gaspillé ! Mais quand cela cessera t'il ?

Encore de l'argent public gaspillé ! Mais quand cela cessera t'il ?

Depuis quelques jours nous avons vu apparaître aux entrées de notre ville d’Argenteuil des "totems" annonçant la bienvenue à ceux qui entrent dans la ville et "à bientôt" à ceux qui en ressortent.

Combien cette stupidité coûte encore en argent public ? Quel est le retour sur investissement ? Qu'est-ce que cela rapporte aux Argenteuillais qui crèvent sous les augmentations d'impôts ?

Il faut que cela cesse, M. le Maire, Philippe Doucet, n'a pas le droit de gaspiller toujours et encore plus l'argent des contribuables, ce n'est pas son argent, c'est le nôtre !

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans Gaspillages Argent public Impôts
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 16:33

Source : Argenteuil Politique et BFMTV

 

D’après BFM TV - Le foncier a augmenté de 37% depuis 2007 dans cette commune du Val d'Oise.
Une hausse supérieure à Lyon et Marseille par exemple. Seule Paris devance Argenteuil au palmarès.

Le maire d'Argenteuil nous ressasse sa sempiternelle rengaine des Taux qu'il nomme « Toxiques ».
Rappelons aux lecteurs que les emprunts à taux dits « Toxiques » sont des emprunts à taux variable dont le critère de variabilité est difficile à prévoir et donc à maîtriser.
Il est donc impératif que les taux de ces emprunts soient surveillés constamment, voire renégociés le moment venu.
Il n'est pas faux de dire qu'un risque potentiel existait, mais c'est mensonge d'affirmer qu'il y ait eu un impact financier conséquent au vu des chiffres communiqués par le Ministère des finances (voir tableau ci-après).
Si encore l'endettement diminuait, nous pourrions croire à l'utilisation de nos impôts au désendettement, mais ce n'est pas le cas.

Consolidation dette Argenteuil
+ quote part de la dette de la CAAB
Taux consolidation   = 0,75 

Année

Encours de la dette
(K€)

Annuité de la dette
(K€)

Charges financières (K€)

2000 185 690 23 586 10 348
2001 179 538 28 650 11 724
2002 179 304 32 371 10 398
2003 176 833 27 520 9 369
2004 180 325 19 470 9 982
2005 175 570 17 918 8 686
2006 200 409 17 612 7 041
2007 208 949 18 758 7 116
2008 235 463 18 660 6 174
2009 232 975 20 256 7 795
2010 246 838 23 289 10 605
2011 261 746 24 060 11 325
2012 280 927 25 378 11 928

En bleu, les années « Mothron », en rouge les années « Doucet ».

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans impots
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 08:26

RTL REPORTAGE - Une étude publiée lundi révèle que la ville d'Argenteuil, dans le Val d'Oise, figure parmi les communes où les impôts locaux ont le plus flambé depuis 2007.

La prudence fiscale de nombreuses mairies à l'approche des élections municipales ne doit pas masquer le fait que les impôts locaux ont fortement augmenté ces dernières années. Une étude qui porte sur les villes de plus de 100.000 habitants depuis 2007(*), montre, par exemple, que c'est à Paris, Rennes et Argenteuil que la taxe foncière a le plus augmenté. Ainsi, la commune du Val d'Oise a enregistré une hausse de sa taxe foncière de 6,2 % par an en moyenne.

Les contribuables argenteuillais confirment la hausse

La hausse des impôts locaux, les habitants d'Argenteuil la confirment bien. "J'espère que ça ne va pas continuer. Déjà là, ça fait lourd", lâche Michel, pour qui la pilule a du mal à passer. "Je compte déménager, parce que si j'ajoute les impôts locaux et les impôts fonciers, je suis à près de 4.000 euros", poursuit-il.

Sylvain Bernagou est président de l'association "Légitimes Dépenses" qui réunit des contribuables argenteuillais. "Le maire est une vraie cigale : il dépense à outrance", explique celui qui était également sur la liste de l'opposition aux municipales de 2008. "Argenteuil-Plage, sports d'hiver : on sait où va l'argent. En revanche, le prochain budget va nous emmener droit dans le mur".

Le maire se défend

Réponse de la mairie : oui, les impôts ont augmenté, mais c'est pour la bonne cause. "Nous avons redressé financièrement la ville avec les impôts des Argenteuillais", argumente l'édile socialiste, Philippe Doucet. "On a ouvert une école : ça coûte 11 millions d'euros. Une place en crèche, c'est 12.500 euros par an", ajoute-t-il, avant de lâcher : "Philippe Doucet ne fume pas le cigare avec des billets de 500 euros, et les personnels de la ville ne passent pas leurs journées allongés dans les canapés".

Autre argument du maire : la commune ne fixe pas seule le montant de ses impôts locaux. Le conseil général a, par exemple, augmenté de 45% les impôts fonciers d'Argenteuil, entre 2011 et 2013.

(*) Enquête du Forum pour la gestion des villes et collectivités (SFL-Forum) portant sur les 41 villes et leurs agglomérations.

Source : http://www.rtl.fr/actualites/article/impots-locaux-le-maire-d-argenteuil-depense-a-outrance-selon-une-association-7764612475

Article sur le même sujet et vidéo de FR3 publiés par Argenteuil Politique : http://argenteuil.politique.free.fr/article.php?news_id=4815

Repost 0
Auteur : Légitimes Dépenses - dans impots SOS Impôts
commenter cet article

Nos coordonnées

contact @ legitimesdepenses.org
Répondeur au : 0972 221 914

Articles Récents

  • BUDGET NATIONAL 2017 : Alerte aux cadeaux clientélistes et électoraux !
    Cette année, le Père Noël est en avance ... ... car l'élection présidentielle approche. La mauvaise nouvelle ? C'est VOUS qui allez régler l'addition. Oui, ce sont VOS impôts qui vont servir à offrir des cadeaux clientélistes par milliers. Si vous êtes...
  • CONTRIBUABLES : PRENEZ LA PAROLE, VOTEZ !
    Contester ou émettre des critiques à l'attention des gestionnaires publics, n'a de sens que si l'on participe activement au vote !!! Comme chaque année, la révision des listes électorales a débuté le 1er septembre 2016 pour se terminer le 31 décembre...
  • Légitimes Dépenses est au forum des associations
    SAMEDI 10 SEPTEMBRE 2016 10h - 18h Votre Association Légitimes Dépenses est présente au forum des associations. Vous pouvez retrouver les membres du bureau toute la journée sur notre stand qui est situé sur le parking de la salle Jean Vilar. Venez nombreux...
  • LES CONTRIBUABLES A NOUVEAU PONCTIONNES
    Le gouvernement a promis aux régions l’instauration d’une nouvelle taxe sur les ménages propriétaires et les entreprises. Le gouvernement avait pourtant promis aux Français qu’il n’y aurait aucun impôt supplémentaire jusqu’à la fin du quinquennat. “En...
  • Foot et argent public : la France a déjà perdu l'Euro !
    Chers amis, Encore une fois, le gouvernement nous a volontairement caché la vérité quant aux coûts d’organisation de l’Euro 2016 de football ! « Du pain et des jeux » dit-on. Ce sera des jeux, avec notre pain... Non content de vouloir nous faire oublier...
  • Le Gouvernement va nous mettre sur la paille !!!
    Contribuables associés Chère Amie, cher Ami, À grand renfort de plans de communication, encore payés par nos impôts, le gouvernement nous fait croire que le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est une bonne chose, qui nous simplifiera la...
  • Généralisation progressive de la télédéclaration des revenus sur Internet
    Sur cette question voici la position officielle du Gouvernement. Cette mesure est inscrite dans la loi de finances 2016 venant d'être votée. Elle constitue la 1ère étape pour la mise en place d'un prélèvement à la source à compter du 1er janvier 2018....
  • Conseil Municipal du 12 février 2015
    Les preuves de la gabegie financière de l'ancienne majorité de 2008 à 2014 dévoilées lors de ce conseil municipal Alors qu'une fois de plus l'ancien Maire de 2008 à 2014, Philippe DOUCET, devenu conseiller municipal d'opposition toujours député PS, reniait...
  • COMPTE RENDU DE L’ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE DU SAMEDI 29 NOVEMBRE 2014
    Le Président de l’Association Légitimes Dépenses, Yannick LE BOURLIGU, souhaite le bonjour à toutes et à tous et remercie chaleureusement les personnes qui sont venues participer à cette Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire. Il excuse et remercie...
  • Assemblée Générale Annuelle de Légitimes Dépenses
    Madame, Monsieur, chers Amis, Que d’événements nouveaux se sont succédé au cours de cette période 2013 -2014. Certains ont pu nous réjouir, nous étonner, voire nous déplaire mais il faut l’admettre nous sommes toutes et tous décontenancés par une nouvelle...